Alexis des Sons of Poseidon : la pêche autrement

Bonjour Alexis, tu fais partie de la « Sons of Poseidon Crew » et tu es actif sur Instagram.

 

Tes photos de pêche sont très suivies et certaines, prises au large de Cherbourg donnent envie à tout novice, de prendre le large et de se mettre à la pêche…

 

 Peux-tu expliquer à nos lecteurs en quoi consiste « Sons of Poseidon » ? 

 

Salut Claire. 

Les « Sons », c’est avant tout une bande de copains passionnés par la mer et par sa faune.  A la base, on a créé le crew il y a trois ans,  juste pour nous, parce qu’on passait notre temps libre ensemble au bord de l’eau ou en bateau, à faire aussi de la chasse sous-marine.

 

Et puis aujourd’hui on prend notre passion plus au sérieux. Maintenant, « Sons of Poseidon » c’est une dizaine de membres dans la Manche et en Bretagne, fous de pêche sportive. Nous partageons nos aventures sur les réseaux sociaux. En revanche, notre rôle n’est pas de conseiller les amateurs de pêche, mais nous sommes ravis d’échanger avec les gens.

 

 

Sons of Poseidon
Photo ©Alexis Hellemme

 

Qu’aimes-tu ou qu’espères-tu exprimer au travers de tes photos ?

 Les photos que je poste peuvent être très différentes les unes des autres. Certaines sont extraites de vidéos que je tourne lors des sessions. Elles expriment ce que nous vivons dans l’instant présent : nous ne prenons pas la pose, nous ne faisons pas de mises en scène, nous délivrons simplement l’ambiance à bord du bateau et nos émotions sur le moment. Ce sont des instants capturés sur le vif, à chaud . J’espère simplement partager une expérience avec nos abonnés , pour qu’ils la vivent finalement avec nous.

J’aime aussi partager la beauté du monde qui nous entoure. Chaque fois, elle m’ébahit. Nous sommes amoureux de la mer et de notre coin, alors nous prenons beaucoup de photos, énormément même: parfois juste la surface de l’eau quand elle reflète les rayons du soleil, les magnifiques couchers de soleil sur le nord Cotentin mais également les différents mammifères marins que l’on a la chance de croiser, ou encore les poissons qu’on sort de l’eau. Ce que j’espère le plus, c’est réussir à rendre hommage à notre passion et à ces endroits uniques où on aime la pratiquer.    

 

 

Crew Sons of Poseidon
Photo ©Alexis Mellenne

 

Raconte-nous ton ancrage à toi ici ?

 Mon ancrage ici, c’est le Val de Saire, et en particulier l’Anse du Brick. J’ai la chance d’y avoir vécu, et de continuer à m’y rendre régulièrement. C’est un coin de paradis. Une côte sauvage et escarpée, des paysages à couper le souffle. La parfaite définition de vivre les pieds dans l’eau. Quand on rentre un peu dans les terres, on trouve des maisons en pierres typiques qui ont un charme fou. J’aime aussi énormément le port Lévi : il y a là un cap splendide et cet endroit est pour moi une porte vers mes plus belles sorties en mer.

 

Et sinon ? Qu’est-ce qui te déplaît  dans le Cotentin ?

Là je ne vais pas trop m’attarder, mais ce qui me déplaît le plus, et parfois me rend dingue, c’est le vent. Mais on a rien sans rien, et on n’a pas le choix *sourire*.  Je veux dire, sans le vent, le Cotentin ne serait pas le Cotentin. Et on y est bien l’hiver au coin du feu, à admirer les tempêtes. 

 

Quelle est ton  plus chouette souvenir de pêche ici ?

 Difficile de n’en choisir qu’un… Lors d’une chaude nuit d’août, avec Axel, nous étions sur une pointe rocheuse à pêcher en surf casting (une technique de pêche aux appâts depuis le bord de mer). Nous avions fait quelques petits bars puis plus rien. En pleine nuit, Axel s’est mis à enchaîner les touches puis a réussi à ferrer et à mettre au sec un gros bar de 76 cm. Les heures passèrent sans qu’il n’y ait plus la moindre activité. Je commençais à m’endormir sur le caillou, puis Axel a eu encore une touche. J’étais blasé que ce soit toujours sur sa canne ! Mais aussitôt, Axel a crié : « oh ta canne ! » . Ça m’a sorti aussitôt de ma torpeur, j’ai ferré, c’était gros… Un autre bar : de 73 cm ! C’était une nuit magique, au matin on a admiré le lever du soleil. C’était sublime… C’est ça le Cotentin…

 

Crew Sons of Poseidon
Photo ©Alexis Mellenne

 

Ndlr : Les Sons of Poseidon pratiquent le « no kill » ou le « catch and release », ce qui consiste à relâcher les poissons pêchés. Ils sont cependant pour le « prélèvement raisonné » respectueux des ressources.

Vous pouvez suivre Alexis Mellenne sur son compte Instagram @alexis.hametaux, les « Sons of Poseidons » @sons.of.poseidon.fr et aussi : leur blog et leur page Facebook

 

Photo ©Alexis Mellenne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s